Au XIVe siècle, les comtes de Provence donnent des fiefs aux seigneurs pour protéger Digne. Dans l’ « Essai historique sur le Cominalat de Digne » de Firmin Guichard, quelques GAUTIER (GAUTERII ou GAUTERIO) sont cités dès le début du siècle, avec un Michel GAUTIER, notaire et secrétaire de l’Assemblée (1303). L’auteur mentionne aussi d’autres GAUTIER, peut-être de la même famille de notre ancêtre Isnard : Pierre GAUTIER originaire de Lambruisse (1309), un noble, le notaire Valence ou Valentin GAUTIER fils de Bertrand GAUTIER d’Entrevennes (1311, 1312, 1313 et 1317),  un Guillaume GAUTIER de Vernet, notaire de la Curie de Digne (1315 et 1320) et un autre Pierre GAUTIER, aussi notaire. (1342, 1343, 1345)

                                                                                 
       Blason d’Entrages                                                                       Blason de Prads                                                                                  

Quanà Isnard GAUTIER (GAUTERII, GAUTERY), sans doute originaire de Prads (Pratis) au nord de Digne, il obtiendra celui d’Entrages au sud de Digne . Isnardus GAUTERII est régulièrement cité dans le Cartulaire doré de Digne, et une série de parchemins (Preuves) transcrits dans l’essai de F. Guichard, dès les années 1340.

EXTRAITS DE « ESSAI HISTORIQUE SUR LE COMINALAT DANS LA VILLE DE DIGNE VOLUME 2″ DE F. GUICHARD 

Elément 1 : à la page 269 est cité Isnardus GAUTERII, présent à l’Assemblée générale pour une nomination des Syndics – 9 novembre 1342 [Preuves – Chap. XCVI – 1 Parchemin – AM Digne]

Elément 2 : à la page 325 il est présent à l’Obligation souscrite au nom de la communauté par les cominaux et autres habitants – 11 septembre 1358 [Preuves – Chap. CXIII – 1 Parchemin – AM Digne]

Elément 3 : Quittance de 80 florins donnée par Isnard GAUTIER aux cominaux 14 mai 1363 -1 parchemin [CC art. 45 – AM Digne] 

Elément 4 :  Quittance d’une taille de 20 deniers, donnée par Isnard GAUTIER, coseigneur d’Entrages, collecteur de la dite taille 22 juillet 1366  – 1 parchemin [CC art. 46 – AM Digne]

EXTRAITS DE « ESSAI HISTORIQUE SUR LE COMINALAT DANS LA VILLE DE DIGNE VOLUME 1″  DE F. GUICHARD – PAGES 365 À 368

Désordre et brigandage en Provence : Le désordre et les divisions qui agitaient la Provence la mirent dans un état de désolation … Digne dût avoir à lutter contre des brigands comme la troupe de Cervoles ou celle des Tard-Venus

« … Le Sénéchal de Provence crût devoir ordonner des travaux de fortifications … pour aider à leur réalisation, le Noble Louis d’Esparron voulut faire un don à la communauté et que la ville perçut pendant une année, le revenu de son droit de péage qu’il affermait annuellement … Cette donation fût solennellement faite le 12 novembre 1361, aux Cominaux de cette année, Isnard Aymes, Jean de Rochas et Pierre Georges et aux membres de leur conseil … Nobles Louis Giraud, Isnard Gautier et Louis Durand … »

Extraits de « Essai historique sur le cominalat dans la ville de Digne – VOLUME 1″  de F. Guichard – Pages 380 à 384.

Jeanne Ière et l’indépendance des Cominaux :  Par une lettre adressée le 22 septembre 1365, la Reine Jeanne … « accorde aux habitants de Digne la confirmation de leur privilège de ne contribuer aux tailles qu’à Digne … et contre lequel les habitants de Gaubert commençaient à s’élever Ainsi les habitants de Digne défendaient leurs intérêts auprès des Comtes de Provence et la délibération des Prud’hommes du Château du 16 décembre 1365 en est une preuve … »

Délibération des Prud’hommes du Château : « Vingt-trois d’entr’eux et les trois cominaux, Isnard Gautier, Pierre Saint Martin et Giraud Laugier, se réunirent sur la réquisition de ces derniers, dans la Chapelle St Louis au couvent des Frères-mineurs, en présence du bailli Jacques Sirian et firent des Statuts … » au sujet du bétail et de leur propriétaire qui le fait dépaître dans des propriétés autres que la leur … en ce qui concerne la réparation du pont de Bléonne, « … l’assemblée désigne les habitants qui seront chargés de faire exécuter ces travaux : Nobles Louis Aperioculos, Seigneur de Verdaches, Isnard Gautier, … Etienne Lantelme … »

« … Le 23 mars suivant, on renouvela les Cominaux. Les élus furent Nobles Guigue Flotte, co-seigneur de Gaubert, Isnard Gautier, Pierre Saint-Martin et Giraud de Verdaches … » [BB art. 7 Elections de nouveaux cominaux de la ville de Digne, avec la prestation de serment à la suite – 23 mars 13651 parchemin – AM Digne]

Extraits de « Pro evidenti utilitate curie reginalis. La ferme des droits royaux dans la Provence angevine (XIIIe-XIVe siècle) : une méthode de gouvernement »  de T. Pécout

« … Jean Pontanerii, notaire d’Hyères, Guillaume Grassi, seigneur de Sénas et Châteaurouge, Silvestre Johanneti de Valensole et Isnard Gauterii sont plus obscurs et appartiennent sans doute à une chevalerie castrale urbanisée.« 

« … de la gabelle et péage de Digne, à Isnard Gauterii pour trois ans, pour 225 livres coronats annuelles (depuis le 1er janvier 1368) … »

Notes sur chaque individu (cliquez sur les noms pour ouvrir la fiche Geneanet) :

Isnard GAUTIER   (Isnard Isnardus ou Isdardum ou Isnardo Gauterii ou Gautery)  – épouse inconnue
Isnard GAUTIER D’ENTRAGES
Né entre 1335 et 1345 …….. Décédé en 1399 – Digne (04) Entrages
Noble – Cominal de Digne (1361) – Coseigneur d’Entrages en 1366 – Donataire du Comte de Provence (Jeanne Ière de Naples ou(et) Louis Ier de Naples ? voir fiche)

dont son fils …

Jean GAUTIER   (Jean Gauterii ou Gautery ou Jean Isnard GAUTIER) – épouse inconnue
Jehan GAUTIER D’ENTRAGES
Né entre 1375 et 1378 – Digne (04) Entrages
Seigneur d’Entrages en 1399 – Noble

dont son fils …

Guilhaume GAUTIER (Guilhaume GAUTERY) Marié entre 1422 et 1425, Pratis (Prads), avec Catherine LANTELMES
Né entre 1390 et 1400 – Aix en Provence (13) …….. Décédé avant 1469 – Aix en Provence (13)

EXTRAIT TESTAMENT DE GUILHAUME GAUTIER [COTE 306E323, Folio 42. Le 15 déc. 1457]

« ... Guilhaume GAUTIER du village de Pratis, diocèse de Digne, habitant d’Aix … mon épouse Catherine LANTELME, fille de feu Pierre LANTELME, habitant Coluderio (Couloubrous, près de Seyne) … mon épouse Catherine de Pratis … administrera mes biens …« 

Nourriguier [En Provence, berger chargé de l’élevage et des déplacements des troupeaux]

Le Comté de Provence au XIVe s.

La Seconde Maison d’Anjou – XIVe siècle

A l’aube du XVème siècle, la crise démographique est profonde, et la récession économique et les dévastations du XIVème siècle ont transformé le sud-est. Les petits villages ont été désertés et les terrains abandonnés.

Digne fin XIVème début XVème

Aquarelle de Jean-Claude Golvin. Collection Musée Gassendi

Le retour du pouvoir comtal dans la cité entraîne une modification dans les rapports entre pouvoirs locaux et communauté : en 1260, la cité de Digne se voit reconnaître le droit de nommer des cominaux, chargés de veiller à la gestion de la ville. De même, la présence de consuls est attestée au bourg, manifestant clairement la séparation des deux lieux de peuplement. Le regroupement des deux sites se fait administrativement en 1385 lors de l’institution de syndics, remplaçant les cominaux, chargés de représenter à la fois la cité et le bourg. L’évolution de l’institution permet d’observer une rationalisation administrative au début du XVe siècle. [wikipedia],